Ukraine: Poutine bascule la donne

PressTV Français 230 views
Débat: Israël/Russie: l'alerte à Kinzhal !

Dans la nuit de 19 à 20 mars alors même que la Résistance yéménite lançait l'une de ses méga opérations combinées dont elle est la seule au monde à en avoir le secret, avec un nombre infini de drones, de missiles de croisière et de missiles balistiques, opération si choquante que les images en ont été pour la première fois depuis le début de la guerre de 2015 publiées par Riyad lui-même qui sans le soupçonner, a reconnu de la sorte que la vraie puissance pétrolière en mer Rouge ce n'est plus lui mais bien la partie qui décide quand le pétrole coule dans les vannes d'Aramco, quand il ne coule pas, la Russie de Poutine prenait le monde entier, elle aussi de court en lançant pour la première fois in situ un super missile hypersonique de type Kizhal sur un entrepôt d'armes sous terraine en Ukraine occidentale.

Les milieux militaires occidentaux et Cie sont les premiers à se demander le pourquoi de ce geste.
The Drive pour ne pas parler que de cette revue militaire, organe du Pentagone se met à inventer des raisons, évidemment toutes largement réductrice pour la Russie : l'une des raisons serait le manque du missile Iskandar M qui largement utilisé en 25 jours de conflit commence à manquer ...tandis que l'autre pourrait être la crainte de la Russie d'envoyer ses chasseurs bombarder les centres de commandement des opérations pour cause d'une DCA performante, dit la revue allant même jusqu'à se moquer de la cible en soi, un entrepôt d'armes pour la destruction de la quelle " la Russie ,n'avait réellement besoin d'un vecteur potentiellement nucléaire" .
Et pourtant a regarder de façon objectif et de plus près ce choix, il est parfaitement fondé. cette nuit les sources syriennes ont fait état de l'arrivée en masse dans les déserts de l'est de la Syrie, des terroristes de Daech libérés par les FDS des grands prions-camps d'entrainement à Hassaké ( al Hol et Ghourian) la où ils sont embarqués à destination de l'Ukraine.
Et bien c'est une alerte précoce de la Russie à la fois contre les USA mais aussi contre ses deux ailes les plus pratiques en Ukraine, la Turquie et Israël; Après tous les MiG-31 se trouvent en nombre à Hmeimim en Syrie à peine à quelques km de la base otanienne, Incirlik en Turquie. Et Incirlik n'est pas une cible minime au contraire d"Ivano-Frankivsk en Ukraine occidentale. Et puis Ivano-Frankivsk est-ce réellement une cible minime qui ne valait pas un Kinzhal? N'en déplaise à The Drive, la réponse est non. Cette cible se trouve à 2 heure de Lviv, ville où la méga base israélienne bourrés de mercenaires otaniens a été ciblés par la Russie il y a de cela quelques jours. Là c'était un premier avertissement anti Israel, le ciblage à coup de Kinzhal d’Ivano-Frankivsk est le second.
Fabrice Beaur, expert pour l'ONG EODE et Luc Michel, géopoliticien, s'expriment sur le sujet.

Add Comments