La Tunisie venge la Syrie !

PressTV Français 66 views
Tunisie: le Frère Ghannouchi va -t-il répondre de ses crimes commis en Syrie au nom des intérêts de l'OTAN ?

Rached Ghannouchi interrogé par le pôle judiciaire antiterroriste. Le Frère Ghannouchi va -t-il répondre de ses crimes commis en Syrie au nom des intérêts de l'OTAN ?

La police tunisienne a interrogé, dans la nuit de mardi à mercredi 21 septembre, le principal chef de l'opposition et ancien président du Parlement Rached Ghannouchi au sujet d'accusations de terrorisme qui sont, selon lui, politiquement motivées.

Une autre personnalité d'Ennahda, l'ancien premier ministre Ali Larayedh, a également été convoqué lundi. Il a été interrogé dans la soirée et la nuit de lundi et placé en détention.

L'affaire des expéditions de terroristes refait surface. Après la chute de de Zine el-Abidine Ben Ali en 2011, des milliers de Tunisiens avaient rejoint les rangs des organisations terroristes notamment Daech en Irak, en Syrie et en Libye. Le parti Ennahdha, pilier des gouvernements qui se sont succédais au pouvoir depuis 2011, est soupçonné d'avoir facilité le départ de ces terroristes vers les zones de conflit, ce que le mouvement proche de l'OTAN dément catégoriquement. Plusieurs personnes, pour la plupart des parents des terroristes tunisiens retenus à l’étranger, ont manifesté, devant le siège de la brigade antiterroriste, où se déroule l’interrogatoire de plusieurs personnalités soupçonnées d’implication dans l’embrigadement et l’envoi de terroristes tunisiens à l’étranger. Ils ont appelé à sévir contre ces responsables en accélérant les auditions, et ont demandé à rapatrier leurs enfants, ainsi que les membres de leurs familles.

Le président de l’association des tunisiens retenus à l’étranger, Mohamed Ikbel Ben Rejeb, a assuré qu’il détient les dossiers de 22 enfants et 11 femmes retenus en Libye, en attente de rapatriement, depuis plus de cinq mois, alors que le nombre s’élève à 150 enfants et des dizaines de femmes, vivant dans le camp de réfugiés du nord-est de la Syrie.

Luc Michel, géopoliticien et Ayssar Midani, experte des questions politiques, s'expriment sur le sujet.

Add Comments