L'Arabie frappée en plein cœur!

PressTV Français 54 views
Au moment où MBS plantait son couteau dans le dos de milliards de musulmans y compris des millions de Saoudiens, en accueillant à Neom, le criminel de guerre sioniste Netanyahu, un missile de croisière "Qods-2", frappait des réservoirs de la raffinerie d'Armaco, à Djeddah, le port le plus important d'Arabie saoudite.

La fête a tourné au cauchemar : Au moment où MBS, prince héritier du trône des Saoud, gardiens des lieux saints musulmans, plantait son couteau dans le dos des milliards de musulmans y compris des millions de Saoudiens, en accueillant à Neom, ville futuriste et tire-lire de l'économie en faillite d’Israël, le criminel de guerre sioniste Netanyahu, et ce, sous les yeux complices d'un Pompeo qui signait, là et le plus tranquillement du monde, l'acte de décès de l'un des princes les plus pusillanimes, les plus vendus de toute l'histoire de l'Arabie saoudite, un missile de croisière "Qods-2", un seul, qui toute raison garder, aurait même pu aller plus au nord en direction de Neom, frappait des réservoirs de la raffinerie d'Armaco, à Djeddah, le port le plus important d'Arabie saoudite, par où transitent des marchandises made in Occident vers un royaume qui par cécité, obscurantisme, vient de nouer son destin à celui d'un Israël finissant. 

Djeddah est à 700 kilomètres de Sanaa, d'où Qods-2 aurait été tiré, un Qods-2 que Abdel Wahhab al-Mahbachi, membre du bureau politique d'Ansarallah affirmait le lundi 23 novembre être " à vrai dire destiné au port sioniste d'Eilat". Car tout compte fait, cette frappe au missile que la revue spécialisée US The Drive qualifie de "nouveau tournant après l'attaque de septembre 2019 contre la raffinerie d'Abqaiq", plus petite certes de taille puisque n'ayant impliqué aucun drone "mais" plus fort en termes de précision et d'intensité vise Israël. C'est ni plus ni moins qu'une déclaration de guerre à l'encontre d'une entité qui continue, à renfort de clowns américains à l'instar de Trump et de Pompeo de tirer des plans sur la comète et de croire que le "Moyen-Orient" est une "terre domptable". Cela fait 70 ans qu'Israël n'a pu gagner : il ne gagnera pas non plus maintenant que tout indique sa fin imminente. 

The Drive écrit : "La frappe qui a eu lieu dans la nuit du 22 novembre 2020, souligne la capacité toujours croissante des Houthis à frapper des cibles situées en profondeur à l'intérieur de l'Arabie saoudite avec des missiles de croisière et balistiques ou encore des «drones suicides». Djeddah est à plus de 390 miles de la frontière yéménite, au plus près, et les militants yéménites ont affirmé que le Qods-2 avait volé un peu plus de 400 miles pour atteindre sa cible. Certes, l'attaque d'abord niée par les Saoudiens qui ont fini tout de même par la reconnaître puisque les flammes n'ont pas échappé aux caméras; pas plus les sirènes des voitures de pompiers ou encore les hélicoptères de secours affluant vers Djeddah.

Ayssar Midani, analyste franco-syrienne des questions internationales s'exprime sur le sujet.

Add Comments