Israël ordonne, Jupiter exécute

PressTV Français 208 views
Un an de prison pour le leader chiite pour avoir dénoncé MBS/Israël

Le vendredi 27 novembre 2020, quatre anciens membres du centre chiite Zahra de Grande-Synthe, dissous en mars 2019 comparaissaient devant le tribunal de Dunkerque pour une présumée poursuite d’activité.
Alors que l’association Centre Zahra est dissoute depuis près de deux ans, pourquoi les autorités françaises s’obstinent-elles à s’acharner contre la communauté chiite de France ? Et quelles sont les raisons de la politisation de ce dossier ?

Élie Hatem, juriste international, nous répond.

Élie Hatem:

« Pour comprendre cet acharnement judiciaire, il faut comprendre le contexte de cette affaire et comprendre pourquoi la machine administrative et judiciaire s’est déclenchée contre les anciens membres de cette association.

C’est bien une affaire politique qui a été débranchée par une machine mise en route depuis 2016 depuis cette campagne qui a été faite pour assimiler tout ce qui est critique du sionisme à de l’antisémitisme, cette machine est en route et on n’arrive pas à l’arrêter... »

Add Comments