Soudan: qui cherche à faire chanter le pays?

PressTV Français 59 views
Darfour et sa pseudo-crise fabriquée de toute pièce par l'axe US-OTAN-Israël dont le seul but était de provoquer le référendum de 2010 et la scission du Soudan-sud du Soudan revient au-devant de la scène.

L’actualité en Afrique :

  • L’hydroélectrique sera au centre d’une exposition en Ouganda, en avril 2021;
  • Kenya : l’industrie floricole table sur un rebond de l’activité en 2021;
  • Afrique du Sud : la police veille au respect des restrictions;
  • Huawei salué pour ses dons de nourriture aux réfugiés en Zambie

Les analyses de la rédaction :

Mali: Barkhane, fini ?

Le Premier ministre, Jean Castex, a rendu hommage jeudi 31 décembre, aux trois soldats français morts lundi au Mali dans l’explosion d’une mine, exprimant devant les troupes de la force Barkhane à N’Djaména, au Tchad, sa « profonde tristesse », mais aussi la « détermination » de la France face au terrorisme, titrait Le Monde hier soir. 

Plus d'un analyste voit pourtant là l'aveu d’échec dans ce discours qui se tient non pas au Mali, mais au Tchad et encore par un PM totalement dépassé par les très rapides évolutions au Sahel.

 Il y a une semaine Barkhane a inventé une histoire de nuit de Noël pour expliquer pourquoi trois de ses soldats avaient été  blessés le soir du réveillon a Gao. Quelques jours plus tard la force d’occupation Barkhane ne pouvait plus mentir puisque trois de ses soldats ont éliminé dans la région des trois frontières exactement là où l'axe US-Otan cherche depuis au moins deux ans a exporté la guerre au Burkina et a l’étendre au Niger sans succès. Même Takuba a été tenu en échec. Ni non plus ces sociétés israéliennes qui sont venues usurper le ciel du Mali au grand profit des bases de Renseignement franco-américain dans la région.

Castex le sait : le Mali n'est plus un lieu sûr pour les forces d‘occupation. L'alibi dit lutte contre le terrorisme ne fonctionne plus l'armée malienne est mâture et sait elle même faire face aux agents occidentaux dit "djihadistes" . Même le coup d'État anti Constitution du mois d'août et l'arrivée d'une junte pro-US au pouvoir n' ont pu changer changer la donne. La France va devoir quitter le Mali en 2021 et si l'axe US-Israël-OTAN pense avoir encore une chance de pouvoir prendre le relais il a bien tort... 

Soudan : qui cherche à faire chanter le pays?

Darfour et sa pseudo-crise que l'axe US-OTAN-Israël a fabriqué de toute pièce pour provoquer le référendum de 2010 et la scission du Soudan-Sud du Soudan revient au-devant de la scène.

Certes le Soudan a été deblacklisté en échange de la normalisation apparente de ses liens avec Israël, mais ce pays dispose d'une base russe dans son port et a des liens avec la Résistance qui ne peuvent s'effacer par un coup de baguette magique de Kushner, n’empêche que la liste des exigences occidentale envers le Soudan est longue...

Cette fois l'Empire lui demande de faire la guerre à l'Éthiopie qui étonne par sa fermeté à l’égard d'un Occident et un Israël qui fait tout pour que la crise de Tigre tourne en une guerre régionale, dont ce prétexte de sortie de l'ONU du théâtre de Darfour...

« Après avoir demandé une prolongation de trois mois, le gouvernement de transition assure pouvoir se passer des forces de l’ONU pour assurer la sécurité au Darfour. Mais des incidents se produisent encore régulièrement dans cette région. De nombreux Darfuri et organisations de défense des droits de l’homme plaident pour sa prolongation, arguant que les forces de sécurité soudanaises n'ont sont pas la capacité de protéger les civils.

Plusieurs manifestations ont eu lieu à Khartoum et au Darfour ces derniers jours contre ces violences persistantes. Beaucoup estiment que la Minuad était imparfaite, mais que son retrait est prématuré. La mission assurait au moins une présence dissuasive contrairement à la nouvelle mission prévue par l’ONU, explique Kholood Khair du think tank Insight Strategy Partners », écrit RFI à ce sujet.

Khartoum normalisant va-t-il faire face à un nouveau cercle de violence au Darfour quitte a provoquer la séparation de cette même région s'il ne contribue pas a la régionalisation du conflit du Tigré ?

RDC: qui souffle sur les braises de l'instabilité ?

Sept personnes sont décédées suite à une nouvelle attaque attribuée au groupe d'origine ougandaise ADF mardi 29 décembre au soir, ont indiqué les autorités locales en RDC.

Que se passe-t-il en RDC ? Qui cherche à déstabiliser ce pays ?

Luc Michel, géopoliticien nous en dit plus

Add Comments