D'Irak à Eilat: qui visera Israël en premier?

PressTV Français 104 views
Des millions d’Irakiens marchent en ce moment vers la place Tahrir en provenance de l’aéroport de Bagdad où les restes des voitures calcinées de Soleimani et d’Abou Mahdi Mohandes, au sortir de l’attaque au drone US du 3 janvier 2020, sont exposés.

Alors même que tout porte à croire que « l’impeccable riposte » de la Résistance à l’élimination physique de ses commandants est une affaire d’heures ou de jours, des millions d’Irakiens marchent en ce moment vers la place Tahrir en provenance de l’aéroport de Bagdad où les restes des voitures calcinées de Soleimani et d’Abou Mahdi Mohandes, au sortir de l’attaque au drone US du 3 janvier 2020, sont exposés.

Le Hezbollah et Gaza ont le doigt sur la gâchette en direction de l’entité sioniste et Ansarallah a les ports et les cargos israéliens dans le viseur, et puis l’Iran comme le dit la presse US, a mis en état d’alerte son système de DCA intégrée, ses puissantes unités marines et évidemment ses silos et champs à missiles.

Comment peut-on analyser cette situation ?

André Chamy, juriste international s’exprime sur le sujet.

André Chamy : « C’est logique que l’axe de la Résistance exprime sa colère... la mémoire de cette population est encore vive par rapport au rôle primordial du général Soleimani concernant leur victoire et leur libération... »

Add Comments