Biden, le président de la 3e Guerre?

PressTV Français 62 views
Le département du Trésor de l’administration Biden maintiendra le mécanisme anti-iranien que Washington avait adopté sous Trump.

Le département du Trésor de l’administration Biden maintiendra le mécanisme anti-iranien que Washington avait adopté sous Trump. 

Le 25 octobre 2019, le département du Trésor a annoncé un mécanisme pour placer l’Iran parmi ses principales sources de préoccupation en matière de blanchiment d’argent.

Dans un document de 114 pages, publié il y a deux jours, la future secrétaire au Trésor de Joe Biden, Janet Yellen, a repris les accusations de 2019 du département du Trésor, ajoutant que la nouvelle administration maintiendrait ces mesures. 

Interrogée pour savoir si elle était d’accord avec la description de FinCEN sur l’Iran en tant que l’une des principales « sources de préoccupation » en matière de blanchiment, Janet Yellen a répondu que oui. « Je crois que l’Iran suscite des préoccupations quant au blanchiment d’argent », a-t-elle précisé.

Répondant à la question d’un sénateur qui l’a interrogée sur les « mesures particulières prises par le département du Trésor en vertu de l'article 311 de la USA PATRIOT Act », Janet Yellen a répondu : « Je crois qu’il faudrait maintenir les rigoureuses restrictions qui sont en place en raison du soutien destructeur de l’Iran au terrorisme jusqu’à ce que ce pays continue de le faire et tant qu’il refusera de faire toute la lumière sur ses financements militaires ».

La version écrite de l’audience où Yellen a répondu aux questions des sénateurs américains a été mise sur le site web de la commission financière du Sénat, le mercredi 20 janvier. 

Arnaud Develay, juriste international et Luc Michel, géopoliticien s'expriment sur le sujet.

Add Comments