Niger: Issoufou avertit Barkhane ! Zoom Afrique du 26 février 2021

PressTV Français 33 views
Le Niger défie une force Barkhane totalement aux abois et une France atlantiste en pleine opération de déstabilisation interne et frontalière au Niger au Mali, au Burkina voire au Tchad avec en toile de fond des opérations militaires en appui aux terroristes et contre la population civile et surtout les armées nationales ouest-africaines...

 

L'actualité en Afrique  :

Le Kenya lutte contre la deuxième vague d’invasion de criquet;

Yaoundé est prêt à débourser 150 milliards de FCFA pour racheter à N’Djamena ses parts sur le pipeline Tchad Cameroun;

Le Gabon envisage de se constituer une réserve stratégique d’or, pour plus de crédibilité sur les marchés extérieurs;

Une Gambienne utilise l’impression 3D pour fabriquer des équipements médicaux.

Les analyses de la rédaction  :

Burkina : l'armée n'a besoin de personne

Il va falloir qu'un jour les Sahéliens envoient ces ex-puissances colonialistes à leurs péchés et crimes et jettent à leur figure ces foutues aides militaires qu'elles annoncent avec fracas et qui ne sont qu'une insulte à l'intelligence et à la vaillance des armées africaines . Lisons cette info : « Dans le cadre du projet de stabilisation de la région de l’est (Stabest) et de la lutte contre le terrorisme, l’Agence belge pour le développement vient de remettre un lot de matériels aux forces de sécurité burkinabè. D’une valeur d’environ un milliard de francs CFA, cet équipement a été remis après des semaines de formation des unités mobiles de gendarmerie et de police : quatre-vingts motocyclettes, une dizaine de véhicules de patrouille, des véhicules blindés, des ambulances, des équipements tactiques, de protection et d’intervention, des camions de transport de troupes.

Des bicyclettes, des camions et des motos pour se battre contre des terroristes takfiristes que l'axe US/OTAN a commencé dès 2019 à transférer du Moyen-Orient vers l’Afrique du Nord et de l'Ouest. Mais pourquoi ne pas fournir aux Africains des hélicos de combat? Des MANPADs ? Des missiles, de vraies munitions les mêmes que ces mêmes membres de l’OTAN fournissent aux terroristes de Daech au Moyen-Orient pour qu'ils tuent les Irakiens, les Syriens, les Yéménites, etc. 

Tout ceci nous mène à croire que « cet équipement d’une valeur d’environ un milliard de francs CFA », remis aux unités mobiles de gendarmerie et de police, n’est qu’un nouveau show qui cache derrière lui, la volonté de dissoudre les forces populaires et d’affaiblir cette armée burkinabè qui en ayant la géniale idée de se faire aider par un corps asymétrique, a assuré la sécurité de la nation, tout en privant la partie adverse, de prétextes pour occuper militairement le Burkina Faso.

Ce don militaire pourrait justement servir de moyen destiné à affaiblir cette armée.

Le scénario centrafricain est en train de se reproduire dans plusieurs pays du Sahel, à commencer par le Mali, puis au Tchad et désormais au Burkina Faso ; la force d’occupation ne peut plus tolérer le retour en force des armées nationales étant donné que le peuple africain soutient lui aussi son armée et exige de plus en plus le retrait des forces étrangères.

Ce don de l’UE n’est donc qu’un stratagème pour empêcher que l’armée nationale ait accès à toutes les parties du pays. Bref, c’est un démembrement de facto.

Acharnement occidental contre le Niger 

De son retour du sommet du G5 sahel, le président nigérien a estimé que des victoires importantes ont été remportées dans la lutte contre le terrorisme ces derniers mois.

« Beaucoup de terroristes ont été neutralisés. Nous sommes sur la bonne voie. Nous avons convenu qu'il fallait poursuivre la montée en puissance des forces nationales, et rendre encore plus opérationnelle la force conjointe », a-t-il ajouté

Et bien c’est ce même accent mis sur la force de défense nationale qui explique cette campagne de déstabilisation médiatique à l'adresse du Niger où les medias mainstream cherchent par faire accroire par A plus B que les élections ayant abouti a la victoire du parti d’Issoufou ont été frauduleuse.

Surtout que juste avant ce même président dont le successeur a juré d'en poursuivre la politique avait affirmé vouloir tout faire pour assurer une transition démocratique.

En effet le président Issoufou avait souligné lors d’un entretien avec TV5Monde que la transition politique au Niger « est sa plus grande réalisation ».

Tout ceci explique cet acharnement occidental contre le Niger :

« L’ONU et la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont condamné jeudi les violences survenues au Niger à la suite de l’annonce des résultats provisoires du second tour de l’élection présidentielle du 21 février. »

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que l’ONU et ces instances droits de l’hommiste accusent le Niger sous différents prétextes. Le Niger a tout : de l’uranium, du pétrole et une position géostratégique.

Le Niger défie une force Barkhane totalement aux abois et une France atlantiste en pleine opération de déstabilisation interne et frontalière au Niger au Mali, au Burkina voire au Tchad avec en toile de fond des opérations militaires en appui aux terroristes et contre la population civile et surtout les armées nationales ouest-africaines...

Qui cherche à déstabiliser la Guinée équatoriale ?

Qui cherche à déstabiliser la Guinée équatoriale ? Réponse avec Luc Michel, géopoliticien. 

Add Comments