Le "boom" Soros en France !

PressTV Français 26 views
Le "boom" Soros en France !

Au sommaire: 

1- Syrie : "Les Occidentaux auraient voulu que Bachar finisse comme Saddam ou Kadhafi"

Alors que la Syrie s’apprête à élire son nouveau président, le Royaume-Uni, la France et les États-Unis ont d’ores et déjà annoncé qu’ils ne reconnaîtront pas les résultats du scrutin. Une prise de position qui attesterait que malgré la fin du conflit, l’Occident n’a pas dit son dernier mot avec Bachar el-Assad, à en croire un cadre du parti Baas.

« Pourquoi les Occidentaux continuent-ils de mettre la pression sur la Syrie ? On n’a plus rien, ni électricité, ni pétrole, ni eau. Foutez nous la paix, on ne demande que ça ! » nous confie un cadre du parti Baas, principale force politique en Syrie.

Et pour cause, le Royaume-Uni, la France et les États-Unis s’obstinent dans leurs politiques de pressions à l’égard de Damas. Au cours d’une session mensuelle du Conseil de sécurité sur la Syrie le 28 avril, Londres, Washington et Paris ont renouvelé leur refus catégorique de reconnaître le résultat de l’élection présidentielle syrienne qui se tiendra le 26 mai prochain.

« La France ne reconnaîtra aucune validité aux élections prévues par le régime fin mai », a ainsi déclaré Nicolas de Rivière, ambassadeur français à l’ONU. Son homologue britannique, Sonia Farrey, a de son côté affirmé que « des élections en l’absence d’un environnement sûr et neutre, dans un climat de peur permanente, lorsque des millions de Syriens dépendent de l’aide humanitaire […] ne confèrent pas de légitimité politique, mais manifestent plutôt un mépris pour le peuple syrien. » Après 10 ans de conflits en Syrie, les pays occidentaux campent sur leurs positions. Celles d’une opposition catégorique à Bachar el-Assad.

Bachar, candidat à sa réélection

Pour sa part, la Russie déplore les « ingérences inadmissibles dans les affaires intérieures de la Syrie » et juge « affligeant que certains pays rejettent l’idée même de cette élection », qu’ils ont d’ores et déjà déclaré « illégitime ». Des déclarations qui illustreraient l’entêtement de l’Occident, à en croire notre source locale, qui a souhaité conserver l’anonymat. Et qui, surtout, lui fait craindre le pire :« Il faut prendre au sérieux ce genre de déclaration. Ça veut dire que l’Occident n’a pas dit son dernier mot avec la Syrie. Mais ce qu’ils ne comprennent pas, c’est que la grande majorité des Syriens vivant en Syrie soutiennent le Président Bachar el-Assad. »

L’actuel Président syrien a déposé sa candidature le 21 avril dernier. Il serait sur le point de remporter son quatrième mandat consécutif, depuis la mort de son père Hafez en 2000. « Les Occidentaux disent qu’il y a qu’un seul candidat, mais c’est faux, les gens peuvent se présenter », veut-on croire au sein du parti Baas. À ce jour 51 personnes, dont sept femmes, ont déposé leur candidature. Mais la France, le Royaume-Uni et les États-Unis se focaliseraient sur les réfugiés pour garder un rôle dans le dossier syrien.

Source: égalité et réconciliation 

 

2- Guerre civile: Macron, la mission accomplie? 

Une vidéo filmée pendant la manifestation à Lyon a montré en détail les évènements précédant la prise en charge par les forces de l’ordre d’un de leurs collègues au sol. La séquence dévoile ainsi qu’un manifestant renverse par derrière le CRS.

Une nouvelle vidéo diffusée après la manifestation du 1er mai à Lyon, laquelle a rassemblé près de 3.000 personnes, montre ce qui est arrivé au CRS qui, sur une vidéo précédente, était au sol alors que ses collègues le prenaient en charge.

Le rassemblement d’hier à Lyon a été marqué par de violentes tensions ayant éclaté entre certains participants et les forces de l’ordre. Des échanges de tirs de mortiers d’artifice d’un côté et de tirs de gaz lacrymogènes de l’autre ont été signalés.

Ces accrochages ont conduit au moins à cinq interpellations, mais aussi 27 policiers blessés, selon les chiffres annoncés par le préfet de Rhône-Alpes-Auvergne qui a «fermement condamné les violences à l’égard de ceux qui nous protègent».

En diffusant la vidéo montrant le CRS au sol, Lyon Mag a précisé qu’il aurait pu été ciblé par un jet de projectile. Or, finalement, c’est un participant à la manifestation qui l’a agressé.

La vidéo montre une charge des forces de l’ordre. À un moment, un individu frappe avec violence le CRS par-derrière en le renversant.

Un groupe de ses collègues le prennent ensuite en charge et créent un bouclier autour de lui, ceci alors que la manifestation mouvementée se poursuit.

Les manifestations à l’occasion du 1er mai ont eu lieu un peu partout en France. Le ministère de l’Intérieur a fait part de plus de 106.000 personnes à travers tout l’Hexagone, dont 17.000 à Paris.

A contrario, selon les données communiquées par la CGT à l’AFP, plus de 150.000 personnes sont sorties dans les rues, dont au moins 25.000 à Paris.

Les manifestants ont pointé des sujets comme l’augmentation des salaires, la création de nouveaux emplois, la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement. Ils se sont également opposés à la réforme de l'assurance-chômage devant entrer en vigueur le 1er juillet.

Le rassemblement dans la capitale a été émaillé par des heurts. Visées par des pétards, les forces de l’ordre ont eu recours aux gaz lacrymogènes. Plusieurs interpellations ont été réalisées.

Source: Sputnik

 

3- Le "boom" Soros en France ! 

C’est un moindre mal, car ils ont fait venir comme d’habitude (récurrent depuis les manifestations des Gilets jaunes) leurs idiots utiles, les BB antifas, financés par Soros pour pourrir la manifestation ; 800 BB annoncés hier soir sur Twitter par les FDO.

Et pourquoi ne les ont-ils pas arrêtés alors qu’ils connaissent depuis longtemps leurs identités comme l’ont déjà déclaré des responsables syndicaux policiers ?

Donc : feux de poubelle, dégradation de vitrines, blocage pendant 1h30 du cortège. Focus de BFMTV et Cnews, médias du système, sur les incendies de poubelle, ce qui leur permet de ne pas filmer le mécontentement populaire ; non intervention de la police ; le cortège reprend, et on nous annonce que la manifestation se termine dans quelques minutes.

À qui profite le crime ? Les Français ne sauront pas qu’il y avait une forte mobilisation contre la politique actuelle. Il est évident que c’est de la stratégie organisée en haut lieu pour empêcher de manifester et donner le prétexte aux médias de ne pas couvrir l’événement en se concentrant sur des dégradations.

Tout est calcul politique avec utilisation d’idiots utiles et instrumentalisation de la violence pour décrédibiliser des actions légitimes.

Source: Réseauinternational

 

4- Le Covid-21 en préparation? 

Die Welt est l’un des 3 plus grands quotidiens allemands.

Le 29 avril, le journal publie un article consacré au passeport sanitaire, en cours de création à Bruxelles (les députés européens ayant voté pour, la Commission mettant le turbo sur ce sujet).

Ce qui est fascinant est l’illustration créée à l’occasion.

Cette infographie a été créée par Die Welt. Et on voit clairement « Covid-21 » en dessous de « Covid-19 » pour la vaccination.

La presse allemande (caisse de résonance de l’establishment) serait-elle devenue odieusement complotiste ?

On hésite toujours entre l’ingénuité fabuleuse, le foutage de gueule incandescent ou la psyop pour le conditionnement du cheptel…

Un peu de tout cela à mon avis…

En tout cas… le programme se déroule comme prévu…

Source: Réseauinternational

 

5- OTAN/Russie: Nouvelle bourde à F-35! 

Le 30 avril 2021, les dirigeants de l'Alliance de l'Atlantique Nord ont commis une autre erreur de calcule en faisant clignoter des chasseurs F-35 devant pratiquement tous les systèmes de défense aérienne et de radar russes.

L'incident aurait eu lieu lors du transfert de chasseurs F-35 en Estonie. 

Au lieu d'envoyer des chasseurs F-35 aussi loin que possible des mêmes systèmes de défense aérienne russes S-400 Triumph, l'OTAN a décidé que l'itinéraire optimal passerait par le couloir de Suwalki, suite à quoi l'armée russe a réussi à obtenir les signatures de l'avion militaire américain de cinquième génération du territoire de la Biélorussie voisine, du territoire de la région de Kaliningrad et directement du territoire de la Russie. Ensuite, les militaires ont reçu des données fiables sur la détection des chasseurs F-35 à différentes distances et divers moyens de défense aérienne.

«L’OTAN ne peut que vous remercier pour le fait que les chasseurs américains peuvent désormais être identifiés avec succès par les Buks, les favoris, les triomphes et d’autres systèmes de défense aérienne russes - grâce à l’erreur de l’Alliance, ces chasseurs seront désormais les cibles clés de la défense aérienne russe», a souligné l’analyste.

Dans l'image présentée, vous pouvez voir l'itinéraire de vol d'un groupe de chasseurs F-35 de l'armée de l'air italienne, qui démontre l'approche de cette dernière vis-à-vis des systèmes de défense aérienne russes.

Source: Avia.pro

Add Comments