La Russie perce la DCA d'Israël

PressTV Français 150 views
Les experts sont arrivés à cette conclusion après avoir soigneusement étudié les images diffusées par certains médias azéris de débris de missiles tactiques russes, mais les experts notent que les photographies ont été prises de manière sélective afin d’inciter les téléspectateurs à commettre l’erreur. Cependant, Avia a essayé de rester positive en interprétant cette fausse nouvelle comme une erreur sensorielle induite ou une confusion due aux circonstances.

Au sommaire :

1-Avec qui coopère l’armée iranienne ?

Le commandant adjoint de l’armée iranienne, le général de brigade Alireza Sheikh, a souligné que la République islamique a réussi à étendre sa coopération en matière de défense avec différents pays, en particulier les États voisins, mais souhaite toujours renforcer ces liens.

« La coopération avec les armées d’autres pays, dont la Russie, la Chine, le Pakistan, l’Inde, la Corée du Nord, Oman, la Syrie et l’Irak, sera encore renforcée dans divers domaines, y compris la formation », a déclaré le général iranien.

Il a souligné qu’au niveau des échanges interuniversitaires avec d’autres pays, l’armée s’est déclarée prête à accueillir des étudiants d’autres pays et en envoyer autant à l’étranger.

« Les pays qui envoient des étudiants en Iran bénéficieront des connaissances tactiques et de combat les plus récentes de la République islamique d’Iran, acquises sur le terrain grâce à l’expérience de 8 ans d’opérations sacrées de défense et militaires ainsi que celles obtenues grâce à l’axe de la Résistance. »

Plus tôt ce mois-ci, l’armée iranienne a remporté la sixième édition des Jeux internationaux de l’armée, intitulée « Lords of Arms », qui s’est tenue dans la ville centrale d’Ispahan.

Les équipes militaires participantes ont utilisé de l’artillerie de campagne lourde et légère, du matériel de défense aérienne et des armes personnelles pour s’affronter en cinq étapes.

La sixième édition des compétitions internationales a débuté le 22 août avec quatre équipes participantes d’Iran, de Russie, d’Ouzbékistan et du Vietnam.

Les jeux dans le domaine des « Seigneurs d’armes » se sont terminés le 3 septembre dans la catégorie « Maîtres armuriers ».

Source : Sputnik

 

2-France : Israël rameute ses troupes !

Sarkozy et Macron ont discrètement déjeuné à l’Élysée, un « programme d’association en vue de 2022 » évoqué

Alors qu’il a déjà rencontré plusieurs candidats de droite, Nicolas Sarkozy a également déjeuné avec Emmanuel Macron, affirme Le Figaro. Si le contenu de leur conversation n’a pas été dévoilé, des sources évoquent un « programme d’association en vue de 2022 ».

Jeudi 9 septembre, avant la cérémonie d’hommage à Jean-Paul Belmondo, Emmanuel Macron s’est entretenu avec Nicolas Sarkozy lors d’un déjeuner à l’Élysée, a révélé BFM TV, une information confirmée par Le Figaro. Les proches du Président et ceux de son prédécesseur n’ont rien dévoilé de la rencontre, censée rester confidentielle.

En effet, d’après le quotidien, l’ancien chef d’État est entré par la grille arrière du palais présidentiel. L’entourage de Macron affirme qu’il est « arrivé avec un programme d’association en vue de 2022 », mais d’autres se montrent plus vagues en évoquant un simple « tour d’horizon de l’actualité politique et internationale ».

La rencontre en a en tout cas étonné plus d’un au vu du calendrier, à l’heure où Emmanuel Macron est de plus en plus considéré comme un candidat en campagne, et non un Président.

« Je veux deux cents jours d’action résolue, des actes et de l’humilité. Cent jours pour défendre le bilan, cent jours pour la séquence électorale », a-t-il lancé mercredi en Conseil des ministres, d’après Le Figaro.

Interrogée sur le sujet sur BFM TV, Nadine Morano (Les Républicains) y voit davantage une rencontre « normale » entre un Président en exercice et un ancien Président.

« Pour moi il n’y a rien de choquant, je trouve que c’est plutôt un bon fonctionnement de la démocratie », commente-t-elle. Elle exclut par ailleurs tout soutien de M.Sarkozy à M.Macron, rappelant qu’il a toujours « sa carte chez les Républicains ».

Bien qu’officiellement en retrait de la vie politique, Nicolas Sarkozy est resté très influent à droite, au point qu’il est sollicité par la plupart des candidats déclarés à la présidentielle. Ainsi, il a rencontré cet été Michel Barnier, puis Valérie Pécresse le 2 septembre. Ce vendredi, il s’est entretenu avec Philippe Juvin.

Un déjeuner avec Xavier Bertrand est prévu le 20 septembre, bien que ce dernier refuse de participer à la primaire. À ce sujet, l’ancien chef de l’Union pour un mouvement populaire (UMP) préfère ne pas prendre parti.

« Il ne s’est pas prononcé en faveur de la primaire. Il ne veut pas s’en mêler », assure un de ses proches dans Le Parisien.

À la fin du mois, le parti devrait annoncer les modalités du scrutin. Le maire LR d’Antibes Jean Leonetti, chargé de réfléchir au meilleur moyen pour désigner le candidat de la droite, assurait dans Le Figaro le 7 septembre que la primaire aura bien lieu. Mais il voit logiquement d’un mauvais œil l’attitude de Xavier Bertrand : « S’il refuse [la primaire], il apparaîtra comme une candidature dissidente », prévient-il.

Source : Sputnk

3-France : Israël rameute ses troupes !

La milice de Macron à l’œuvre !

Des Gilets jaunes attaqués à coups de bâton lors d’une manifestation anti-pass à Toulouse 

Une dizaine d’individus armés de bâtons s’en est prise à des manifestants protestant contre le pass sanitaire à Toulouse, notamment des Gilets jaunes. Plusieurs personnes ont été blessées.

La manifestation contre le pass sanitaire qui se déroulait ce samedi 11 septembre à Toulouse a été marquée par de violentes altercations qui ont été filmées.

Comme le constate La Dépêche, une dizaine de jeunes armés de bâtons est venue à « en découdre » avec les protestataires en début de cortège. La police est rapidement intervenue, mettant en fuite les agresseurs. Quelques blessés ont été pris en charge par les secours.

Les personnes agressées ont ensuite dénoncé un coup de force des « fachos de l’extrême droite », indique le journal.

Des manifestations anti-pass ont eu lieu ce 11 septembre dans de nombreuses villes de France pour la neuvième semaine consécutive, à l’approche de l’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale pour les professionnels de santé.

Selon les estimations du média, environ 1 200 personnes ont pris part à la manifestation dans la capitale de l’Occitanie. Les CRS leur ont bloqué l’accès à la rue de Metz et au siège de la préfecture de région.

Dans toute la France, les manifestations contre le pass sanitaire ont rassemblé 121 000 personnes, dont 19 000 à Paris, d’après un comptage du ministère de l’Intérieur.

Plus tôt dans la semaine, un professeur d’espagnol d’un lycée toulousain a été suspendu après avoir soutenu sa position anti-vaccins face à des élèves de seconde, avec à l’appui une vidéo complotiste du site France Soir.

Précédemment, le Président Emmanuel Macron a estimé que Didier Raoult avait « peut-être pu créer ces phénomènes » de rejet de la vaccination contre le Covid « par sa parole médiatique ».

Source : Sputnik

4- Nul Iskander abattu par l’Israélien Barak-6

Le missile tactique Iskander n’a pas été abattu par le système de défense aérienne israélien. Contrairement à ce que rapportent les médias azéris, aucun missile russe Iskander n’a été abattu par le complexe israélien Barak-6.

Selon le site médiatique russe, Avia-pro, diffusant des informations militaires, les médias pro-israéliens se sont dégonflés après avoir appris qu’aucun complexe israélien Barak-6 n’avait réussi à abattre le moindre missile tactique russe Iskander. Et ce n’est que le fruit d’une imagination vive, mais chimérique.

Les experts sont arrivés à cette conclusion après avoir soigneusement étudié les débris du missile tactique prétendument détruit, qui aurait été montré de manière sélective par les médias azerbaïdjanais pour tromper les téléspectateurs.

Selon les experts, l’épave du missile tactique de l’Iskander OTRK russe prétendument abattu ne montre aucun dommage typique résultant de l’interception par des missiles antimissiles israéliens.

Emportés par l’euphorie de la victoire, les médias azéris qui ont montré précipitamment ces images ont apparemment oublié un petit détail important : des débris du missile russe indiquent que le missile a touché sa ou ses cibles et qu’apparemment seule une partie du groupe de missiles était photographié.

Cependant, Avia ne se met pas sa tête à couper et essaie de rester optimiste en liant justement cela à un contresens involontaire des Azéris : sur la base de la conclusion des experts et compte tenu de la puissante explosion provoquée par l’impact voilant du missile sur sa cible, il est évident que l’explosion aurait pu être perçue à tort par la partie azerbaïdjanaise comme une interception réussie.

Pour terminer sur une bonne note qui fait le bonheur du monde pacifiste, le complexe israélien Barak-6, qui est entré au service de l’armée azerbaïdjanaise, n’a jamais pu procéder à une véritable interception.

Source : Avia.pro

5- Bush annonce la prochaine guerre contre… une partie de l’Amérique !

Qui l’aurait prédit en 2001 ? Revoilà Bush Junior, l’ex-président des États-Unis au moment des attaques du 11 septembre 2001, faux républicain et véritable oligarque, fils à papa qui fut un des pontes de l’État profond US, président des États-Unis et Directeur de la CIA, initiateur d’une guerre désastreuse contre la drogue puis des deux plus grands fiascos stratégiques de l’histoire militaire et diplomatique des États-Unis… Bush junior s’est reconverti dans son milieu naturel, l’État-Profond qui s’est permis une tentative de ravalement de façade par l’intermède des Obama, dont il est proche. Bush junior vient de déclarer la guerre à l’opposition américaine réelle en comparant les terroristes du 11 septembre 2001 aux protestataires américains ayant pris d’assaut le capitole en soulignant qu’ils sont les enfants du même mauvais esprit !

Commémorant le 20e anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, Bush vient de déclarer la guerre à une partie de l’Amérique comme il l’avait déclarée à l’Afghanistan et l’Irak lors de sa présidence fort controversée et douteuse. Cette déclaration intervient peu de jours après la retentissante défaite en Afghanistan et sonne les prémisses de grands troubles qui s’annoncent sur les territoires de l’ancien monde dit libre. La possibilité de guerres civiles en Amérique du Nord et dans l’ensemble des pays d’Europe n’est plus un scénario de politique-fiction, mais une probabilité de plus en plus élevée. La machine de guerre atlantiste broiera ses propres populations gagnées par le virus du scepticisme au sujet d’un système qui a fait tomber tous les masques et autres faux semblants. Le futur proche sera très pyrotechnique.

Source : Strategika 51

Add Comments