Iran/Liban/Syrie : victoire tripartite pour la Résistance (Débat)

PressTV Français 84 views

Un premier convoi de camions-citernes chargés de carburant iranien est arrivé jeudi au Liban. C'est au total, 80 camions-citernes qui sont arrivés jeudi au Liban. Ils déchargeront leurs cargaisons à Baalbek dans les réservoirs des stations-service Amana visées depuis février 2020 par des sanctions américaines.

Ces véhicules viennent de Syrie, où la cargaison d'un premier navire iranien avait été déchargée mardi dans le port syrien de Baniyas.
Pour Abdel Bari Atwan, rédacteur en chef du quotidien en ligne Rai al-Youm et célèbre analyste du monde arabe, l’arrivée du premier pétrolier, chargé du carburant iranien, au port syrien de Baniyas est une victoire tripartite, enregistrée par l’Iran, la Syrie et le Liban contre l’hégémonie d’Israël et des États-Unis et constitue le point de départ d’un long trajet qui mènera à l’amélioration de la situation au Liban. 
L’arrivée du premier navire transportant du mazout iranien au port syrien de Baniyas, le déchargement de ce navire et l’acheminement des cargaisons vers le Liban via des tankers constituent un grand échec pour les États-Unis, Israël et leurs alliés au Liban et brisent le blocus imposé par ces derniers aux trois pays membres de la Résistance. 
Washington a été discrédité chez les Libanais lorsque Seyyed Hassan Nasrallah a déclaré, lors de son discours de lundi soir, que la cargaison du mazout iranien serait distribuée parmi les hôpitaux, les maisons de retraite et les orphelinats ainsi que ceux en ayant un besoin urgent. 
C’est une victoire tripartite contre les États-Unis, leurs dirigeants, leur ambassadrice au Liban et leurs sanctions ; l’Iran qui a envoyé son pétrolier chargé de mazout, la Syrie qui a défié la loi César en accueillant ce navire dans son port et Seyyed Hassan Nasrallah qui s’était engagé à protéger le navire face à toute attaque organisée par les États-Unis ou Israël. 
L’ennemi américain et son supplétif israélien ne comprennent que le langage de la force et c’est exactement la raison pour laquelle les combattants de la Résistance en Palestine, au Liban, en Syrie, au Yémen, en Irak et en Iran continuent d’enregistrer de nouvelles victoires.
Ghada Houballah, géopoliticienne à l'Université islamique du Liban et Arnaud Develay, juriste international, s'expriment sur le sujet.

Add Comments