Liban: front uni contre Israël

PressTV Français 39 views
Liban : Hezbollah et le président Berri coude à coude pour empêcher l'ennemi d'atteindre ses objectifs en mer

Le ministère libanais des Affaires étrangères a envoyé une plainte au Conseil de Sécurité, à la suite d'informations selon lesquelles Israël avait accordé cette semaine des contrats pour fournir des services d'évaluation à des fins d'exploration de puits de gaz et de pétrole, en mer, à la société Halliburton, dans le "champ Karish" dans la zone litigieuse des frontières maritimes.

Le ministre libanais, dans une lettre au Conseil de sécurité a demandé de s'assurer que les travaux d'évaluation du forage ne se situent pas dans une zone litigieuse entre le Liban et Israël, afin d'éviter toute attaque aux droits et à la souveraineté du Liban.Il a également appelé à "empêcher tout futur forage dans les zones contestées et à éviter les mesures qui pourraient constituer une menace pour la paix et la sécurité internationales".

Le président du Parlement libanais Nabih Berri avait annoncé début octobre qu'un accord avait été conclu avec Israël pour négocier la démarcation du sud du Liban sous les auspices des Nations unies et sous la médiation des États-Unis.Le premier cycle de pourparlers indirects pour déterminer les frontières maritimes du Liban et du régime sioniste avait commencé le 14 octobre, en tenant compte du fait que la zone contestée est d'environ 860 kilomètres carrés. La deuxième série de pourparlers a eu lieu le 28 octobre, la troisième le 29 du même mois et la quatrième le 11 novembre.

Une équipe d'experts militaires et civils a mené une étude qui a révélé que les droits du Liban étaient plus étendus que la zone contestée, s'élevant à 2 290 kilomètres carrés.

Écoutons l’analyse de Pierre Dortiguier, expert des questions politiques, sur ce sujet.

Add Comments