Frappe "syrienne" contre Israël

PressTV Français 39 views
Selon le ministère russe de la Défense, Israël a effectué mercredi une frappe aérienne contre Homs sous le couvert de deux avions civils.

Selon le ministère russe de la Défense, Israël a effectué mercredi une frappe aérienne contre Homs sous le couvert de deux avions civils.

Le ministère russe de la Défense a confirmé jeudi que les frappes aériennes de la veille près de Palmyre avaient été menées par des avions de combat F-16 de l’armée de l’air israélienne.

Jeudi, lors d’une conférence de presse, le contre-amiral Vadim Kulit, directeur adjoint du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, a déclaré que ces raids avaient été effectués par quatre avions d’attaque F-16 Sufa de l’armée de l’air israélienne depuis la base US al-Tanf près du triangle frontalier Syrie-Jordanie-Irak, tard dans la nuit de mercredi. 

Les missiles à longue portée ont frappé une zone près de la ville de Palmyre dans l’est du gouvernorat de Homs, tuant un soldat de l’armée syrienne et en blessant trois autres, a rapporté Sputnik, citant les médias d’État syriens.

Il a été signalé que les défenses aériennes syriennes installées près de Palmyre avaient tenté d’engager les projectiles. Cependant, Kulit a déclaré que « les dirigeants militaires syriens ont décidé de ne pas utiliser de systèmes de défense aérienne, car au moment de l’attaque israélienne, deux avions de ligne se trouvaient dans la zone ».

Israël a été le pionnier de l’utilisation de cette nouvelle tactique pendant la guerre syrienne, en utilisant les vols d’avions civils au-dessus de la Syrie comme moyen de contourner les systèmes de défense aérienne de fabrication russe utilisés par l’armée syrienne. En février 2020, les médias du monde entier rapportent qu’un Airbus A 320 avec 172 passagers à bord a effectué un atterrissage d’urgence sur la base aérienne de Hmeimim contrôlée par la Russie en raison d’un raid aérien israélien.

Les avions de combat israéliens lancent généralement des frappes de missiles sur des cibles dans l’est et le nord-ouest de la Syrie, en utilisant l’espace aérien libanais ou à travers les hauteurs du Golan occupé.
Les responsables du régime israélien ont fermé l’espace aérien du plateau du Golan à l’espace aérien israélien jeudi après avoir bombardé la région de Palmyre à la périphérie de l’est de Homs, en Syrie.
Jeudi matin, une salle d’opération conjointe affiliée à la Résistance a averti avoir décidé de répondre durement aux frappes aériennes israéliennes.

Ayssar Midani, analyste franco-syrienne des questions internationales et Arnaud Develay, juriste international s’expriment sur le sujet.

Add Comments