Israël : Le coup "russe" d'Alger!

PressTV Français 77 views
Maghreb; Alger et Moscou ne veulent plus laisser Rabat et Paris jouer seuls en Afrique

Les analyses de la rédaction :

  • Algérie

-Alger et Moscou ne veulent plus laisser Rabat et Paris jouer seuls en Afrique

C’est l’affolement au Maroc après la visite d’une délégation sahraouie en Russie. Le roi marocain, qui vient d’essuyer un revers retentissant au Congrès américain, lequel vient d’annuler une fois pour toutes la décision de Donald Trump d’ouvrir un consulat dans la ville occupée de Dakhla, se rend compte de l’inanité de sa politique étrangère conduite par Nasser Bourita, maintenu au sein du gouvernement d’Aziz Akhannouch en dépit de la situation peu enviable dans laquelle il a entraîné son pays, plus que jamais isolé.

Ce qui inquiète Rabat, ce sont les possibles discussions sur les aspects économiques. En effet, le gouvernement sahraoui semble résolu à ne plus adopter une attitude défensive s’agissant de la violation de ses territoires par des compagnies occidentales complices du Maroc qui spolient ses richesses et qui jouit de la reconnaissance de plus en plus d’Etats. Mohammed VI a, en effet, peur que la Russie engage des investissements dans cette partie de l’Afrique, d’autant que Moscou compte jouer un rôle central dans les conflits qui perdurent aussi bien au Maghreb qu’au Sahel en raison des blocages provoqués sciemment par les parrains de Rabat, au premier rang desquels la France, dans les institutions internationales et sur le terrain.

La Russie a revu son approche par rapport aux dossiers libyen et malien, partageant les mêmes positions que son allié historique qu’est l’Algérie. Cette dernière a, de son côté, haussé le ton à l’égard de son voisin de l’Ouest et de son chaperon français auquel elle vient d’interdire le survol de son espace aérien à ses avions militaires. Une décision qui rendra son opération d’autant plus coûteuse qu’inefficace et l’obligera, à terme, à quitter la zone subsaharienne qu’elle occupe sous le couvert de la lutte contre le terrorisme, au moment où les autorités maliennes accusent Paris d’en être l’instigateur. La convocation de l’ambassadeur de France à Bamako résonne comme un premier pas vers la fin de la présence militaire française au Mali.

(…)

Source : Algeriepatriotique

- Le régime saoudien profère des menaces contre l’Algérie à l’ONU

C’est une menace claire que le représentant permanent de l’Arabie Saoudite aux Nations unies vient de proférer à l’endroit de l’Algérie. C’est la première fois que le régime des saoudien fait preuve d’autant d’inimitié à l’égard de l’Algérie d’une façon aussi directe. Abordant le conflit du Sahara Occidental, le diplomate saoudien, qui s’exprimait au nom de son pays, a appelé l’Algérie, en évoquant «toutes les parties concernées», pour noyer son discours dans une démarche prétendument globale, à «faire preuve de sagesse et d’objectivité».

(…)

Source : Algeriepatriotique

  • Maroc

-Inauguration d’une nouvelle tour de descente en rappel en faveur de la Marine Royale entre le Maroc et les Etats-Unis

Des forces armées marocaines et américaines ont inauguré une tour d’entrainement à la descente en rappel d’une hauteur de plus de 15 mètres, à l’Ecole de Plongée de la Marine Royale à Sidi Kankouch, près de Tanger.

Une équipe du Bataillon N1 de la Construction Mobile de la Marine des Etats-Unis a travaillé avec ses partenaires de la Marine Royale Marocaine à la réalisation de la construction de la tour pour un coût de 710.000 dollars américains, indique un communiqué de l’Ambassade des Etats-Unis au Maroc.

Ce projet, financé par les Etats-Unis, avait débuté à l’automne 2019, mais les travaux de construction avaient été retardés à cause de la pandémie de la covid-19, ajoute la même source.

(…)

Source : le7tv.ma

  • Tunisie

- Président tunisien : "Le dialogue national que nous allons lancer se démarquera des expériences précédentes"

Kaïs Saïed a déclaré que "le dialogue portera sur différents sujets, notamment le régime politique et le système électoral, et n'inclura pas ceux qui ont volé l'argent du peuple ou qui ont vendu leur âme à l'étranger"

Le président tunisien Kaïs Saïed a déclaré, jeudi, qu'un "dialogue national" sera lancé avec la participation des jeunes et portera sur différents sujets, dont le régime politique et le système électoral du pays.

Cette déclaration est intervenue lors d'un conseil des ministres, présidé par Saïed au Palais de Carthage, selon un communiqué de la présidence tunisienne.

Le président de la République tunisienne a indiqué, dans son intervention, qu'un "dialogue national sincère et honnête sera lancé, auquel les jeunes participeront sur l'ensemble du territoire tunisien et qui sera totalement différent des expériences précédentes."

Et d'ajouter que "le dialogue abordera plusieurs thèmes, notamment le régime politique et le système électoral en Tunisie."

Saïed a expliqué que le dialogue "se déroulera selon un calendrier convenu, et dans le cadre de nouveaux mécanismes, formules et perceptions qui permettront de cristalliser des propositions dans le cadre d'une conférence nationale."

Le président tunisien a souligné que le dialogue "n'inclura pas ceux qui ont volé l'argent du peuple ou ceux qui ont vendu leur âme à l'étranger."

Source : aa.com

- Tunisie: L'équipage d'un avion survolant une zone militaire active aperçoit un missile à la même altitude

À la demande de l'équipage, les services de Contrôle de circulation aérienne (ATC — de l'anglais Air Traffic Control) ont expliqué qu'il y avait une zone militaire active à environ 25 nm (milles nautiques) à l'ouest de leur position

L’équipage d’un avion effectuant, le samedi 16 octobre, un vol de Djerba (Tunisie) à Paris Orly (France), a annoncé avoir observé un missile exploser à la même altitude que leur avion situé, dans leur position de 10h du matin (heure locale) dans l’espace aérien de la Tunisie, à environ 80 nm (milles nautiques) au nord-nord-ouest de l’ile tunisienne de Djerba.

Il s’agit d’un Boeing 737-800 de Transavia France, immatriculé F-GZHX effectuant le vol TO-3367 de Djerba à Paris Orly, d’après le site Web « The aviation Herald », spécialisé dans la sécurité aérienne et la diffusion des rapports d'accidents et d'incidents dans l'aviation.

The aviation Herald précise que l’avion était en altitude à environ FL300, et était situé à environ 80 nm au nord-nord-ouest de Djerba et à environ 110 nm au sud de Tunis, lorsque l'équipage a observé un missile exploser, dans leur position de 10 heures (heure locale), à la même altitude que leur avion.

À la demande de l'équipage, les services de Contrôle de circulation aérienne (ATC — de l'anglais Air Traffic Control) ont expliqué qu'il y avait une zone militaire active à environ 25 nm à l'ouest de leur position.

L'équipage de l’avion a eu néanmoins l’impression que l'explosion s'était produite beaucoup plus près d'eux, rapporte la même source, indiquant que l'équipage d'un autre avion a également confirmé avoir observé l'explosion.

A noter que l'avion a poursuivi son vol vers sa destination, sans autre incident. Il a atterri en toute sécurité environ 2 heures et demi plus tard, rassure la même source.

Source : aa.com

Add Comments